Maître d'Equerre
Le troisième degré, grade de maître, rèalise une coupure définitive entre la maçonnerie de métier des deux premiers degrés et la maçonnerie des futurs hauts grades dont la maîtrise cvonstitue la racine.
Le maçon change au troisième degré, avant de changer de plan. Il passe de l'équerre au compas. Il commence à s'élever au-dessus des contingences  terrestres et matérielles pour pénétrer dans les sphères plus hautes de la connaissance spirituelle, dans un double espoir, celui de retrouver la parole perdue et celui de l'instauration du Saint Empire .
Il faut donc bien se rendre compte qu'il s'agit avant tout d'un travail sur soi, en soi, qui n'est pas une simple transmission  mais une vraie création  enrichie , une conversation à un monde intérieur aboutissant à réorienter son regard. C'est un art augmenté d'une pratique vertueuse et spirituelle pour uune ascension progressive et permanente. Un maçon ne doit jamais être indulgent avec lui-même et ne peut pas pas se contenter de l'ordinaire .
Le Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA) offre une richesse quasi inépuisable d'inspiration et de réflexions car il a été constuit selon une lente et réfléchie maturation en trente-trois degrés. La promesse de l'Ecossisme est de combattre avec foi les forces d'entropie négatives qui créent la disharmonie comme la disparition du savoir et du bien-faire .
Ce livre tente de clarifier certains points, au troisième degré pour le R.E.A.A ., et donne une esquisse de philosophie générale afin d'en faire profiter  les maçons qui veulent donner de leur temps  pour se perfectionner. Un maître doit toujours se perfectionner, chercher, comprendre et s'améliorer, et faire que son travail ne s'arrête jamais car rien n'est acquis et tout se perfectionne .   

Écrire un avis

Note : Le HTML n’est pas pris en charge !
    Mauvais           Bon
Capture de caractères

Maître d' Équerre Didier Mansuy

  • Référence : GLAMFP006
  • Disponibilité : En Stock
  • 18,00€